La mythologie japonaise

Posté le 20 mars 2020 par Klodya
L’histoire mythique du Japon, est inscrite dans le Kojiki écrit en 712 par 稗田阿礼と太 安万侶 Hieda no Are et Ō no Yasumaro. C’est le plus ancien livre du Japon encore conservé et c’est en fait, un recueil de chants et de poésies. Il existe en version française.
別天津神 ~ Koto Ama Tsu Kami

Au début, la Terre n’existait pas. Il y avait des Dieux qui vivaient au 高天原, Takama Ga Hara. Ces Dieux s’appelaient 天之御中主 Amanominaka-nushi (Dieu Central), 高御産巣日 Takami-musubi (Le Grand Créateur), 神産巣日 Kami-musubi (Le Créateur Divin), 宇摩志阿斯訶備比古遅 Umashiashikabihigoji (Énergie) et 天之常立 Amenotokotachi (Les Cieux). Tous ces Dieux étaient normalement asexués, cependant, il y a des théories comme quoi Takami-musubi (Le Grand Créateur) et Kami-musubi (Le Créateur Divin), étaient mâle et femelle.

Illustration : http://kojiki.138shinsekai.com

 神世七代 ~ Kamiyo-nanayo 

Après les 1ers Dieux, apparurent 7 autres Dieux. On les appelait Kamiyo Nanayo. Deux d’entre eux étaient asexués mais les autres sont arrivés par paires et étaient aussi en couple. Les derniers arrivés s’appelaient Izanagi et Izanami.

Illustration : https://cakes.mu/

 伊邪那岐と伊弉冉尊 ~ Izanagi et Izanami 

Les 1ers Dieux ordonnèrent à Izanagi et Izanami de créer quelque chose avec la masse gélatineuse entourée d’eau, qui flottait en dessous d’eux et pour ce faire, on leur donna une lance décorée de joyaux, du nom 天沼矛 d’Ame no Nuboko. Ils se rendirent donc au pont entre le ciel et la Terre (天浮橋) et enfoncèrent la lance dans la masse en dessous d’eux. Quand ils la soulevèrent, deux gouttes d’eau salée tombèrent sur la masse et l’île (淤能碁呂島) d’Onogoro fut créée. Ils descendirent des Cieux et construisirent une longue colonne du nom de 天御柱 Ame-no-mihashira (l’auguste Pilier Céleste). Pour vivre sur cette île, ils construisirent aussi un palais, du nom de 八尋殿 Yahirodono (Pièce des Huit Pas), c’est-à-dire 8 fois 6 pieds (2.5m sur 1.8m).

Izanami et Izanagi par Kobayashi Eitaku

 

Ils décidèrent de s’unir ; pour cela, l’un comme l’autre devait tourner autour du pilier dans des sens opposés puis prononcer des vœux nuptiaux. Izanami pris la parole la 1ère puis ils copulèrent. De cet acte naquirent 2 enfants difformes (car Izanami, la femme, avait osé prendre la parole la 1ère). Le 1er enfant 粟島 Awashima (l’île aux bulles) et son frère 蛭子 Hiruko (l’enfant sangsue), qui naquit sans bras, ni jambes (dans d’autres versions, il naquit sans os) furent tous deux, déposés dans une barque et laissés à la dérive au milieu de l’océan. Après quoi, Izanagi et sa sœur/amante, allèrent consulter les Dieux fondateurs qui refusèrent de donner le titre de Kami aux 1ers nés. Ils accusèrent Izanami d’avoir parlé la 1ère et d’avoir gâché le rituel. De ce fait, Izanagi et Izanami recommencèrent le rituel pour s’unir et cette fois, c’est le mâle qui parla en premier.

Cette fois l’accouplement avait réussi et voici comment naquirent les 8 grandes îles du Japon :
  • Awaji
  • Iyo
  • Oki
  • Tsukushi Iki
  • Tsushima
  • Sado
  • Yamato

Par la suite, Izanami accoucha de 火之迦具土 Hinokaga tsuchi (le Dieu du feu) mais les flammes de ce dernier brulèrent les entrailles d’Izanami et elle mourût. Fou de rage, Izanagi transperça son fils avec son épée, qui portait le doux nom de 天の尾羽張 Ame no Ohabari (plume de la queue divine). Il le découpa en 8 morceaux ! Ces morceaux devinrent 8 volcans. Du sang d’Hinokaga tsuchi, naquit entre 4 et 8 Dieux dont 海神 Watatsumi(le Dieu de la mer aussi connu sous le nom de Poséidon ou Neptune) et 淤加美神 Kurao kami (le Dieu de la pluie).

Illustration : https://blog.goo.ne.jp

 

La naissance d’Hinokaga tsuchi (qui est aussi appelé Kagutsuchi) sonna la fin de la création du monde et marqua le début de la mort. Un sanctuaire très connu lui est consacré, il s’agit d’Atago Jinja à Kyôto.

 

Quant à Izanami, elle fut enterrée au mont Hiba. Mais Izanagi n’arrivait pas à se remettre de sa mort. Il entreprit un voyage au 黄泉, 黄泉の国 Yomi (ou Yomi no kuni) aussi appelé Le Monde des Morts ou Hadès, dans le but de ramener Izanami.

 

Quand il arriva au Yomi, il aperçu Izanami mais ne pouvait bien la distinguer car il y faisait trop sombre. Elle lui apprit qu’elle avait mangé, qu’elle appartenait donc au monde des morts et que de ce fait, il lui était quasiment impossible de partir. Cependant, il refusa de partir sans elle, alors Izanami décida d’aller demander aux Dieux du Yomi si elle pouvait repartir. Avant ça, elle fit promettre à Izanagi de ne pas se retourner, de ne pas la regarder. Il promit… Mais l’attente fut longue, et la tentation était trop grande, il récupéra le peigne d’argent d’Izanami, en fit une torche et se retourna pour la voir. Horreur : Elle n’était plus la même ! Son visage ainsi que son corps étaient maintenant déformés, pourris par les vers et recouverts de créatures immondes. Izanagi prit peur, il décida de s’enfuir pour retourner dans le monde des vivants en laissant sa femme dans les limbes.

Illustration : https://moon.ap.teacup.com

Blessée par cette trahison, Izanami demanda de l’aide aux 黄泉醜女 Yomotsu-shikome (les répugnantes femmes du monde souterrain) pour le retrouver. Après avoir infructueusement envoyé les Yomotsu-Shikome, Izanami envoya 8 guerriers puis 8 Kami du tonnerre. Izanagi réussit habilement à tous les semer, tantôt en transformant sa couronne en raisins, que les Yomotsu-Shikome ont mangés (elles ont arrêté de le poursuivre à ce moment là), tantôt en lançant des pêches aux autres poursuivants qui ont prit peur et ont fui.

Yomotsu Shikome.
Illustration : https://ameblo.jp/mino-life/

Arrivé au dernier passage qui séparait le monde des vivants à celui des morts, Izanagi boucha l’entrée avec un énorme rocher que nul ne pouvait bouger. Folle de rage, Izanami cria derrière le rocher qu’elle allait désormais tuer 1000 êtres vivants chaque jour, ce à quoi Izanagi répondit qu’il en créerait donc 1500 chaque jour. C’est ainsi que naquit le cycle de la vie et de la mort.

 

Après ça, Izanagi eût d’autres enfants, dont Amaterasu qui est la déesse la plus connue du Japon mais ça, c’est une autre histoire ! [つづく・・・A suivre]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Confidentialité