Le Chrysanthème, Symbole du Japon

Posté le 4 octobre 2019 par Saya

Quel est le symbole du Japon?

A cette question, beaucoup répondront la fleur de Cerisier. Certes, les Sakura sont un symbole visible et dont les japonais sont fier de nous le présenter dans toutes ses variations possibles. Mais il ne faut pas oublier que le Chrysanthème lui fait sévèrement concurrence, mais d’un point de vue plus historique.
En effet, nous pouvons retrouver cette fleur sur le blason de la famille impériale, par exemple.

Il s’agit bien d’un chrysanthème, ou Kiku (菊) pour le nom japonais. Celui-ci possède 16 pétales doubles.
Nous pouvons également le retrouver sur d’autres éléments de la vie quotidienne comme les passeports ou certaines pièces de monnaies.

菊

Vous pouvez voir les fleurs accompagnées de feuillages sur cette pièce centrale.

Petit historique 

Les Chrysanthèmes ne sont pas originaires du Japon, ils ont été importés de la Chine; cela dès la période de Nara (710-794), en tant que plantes médicinales (soulagerait de la fièvre). Plus tard, elles sont prisés par la cour pour leur beauté. L’’empereur Go-Toba (1180-1239) fit du chrysanthème son propre sceau, signant le départ de ce lien indéfectible.

Limitée au début au bon plaisir de l’aristocratie japonaise, la culture du chrysanthème se développa considérablement sous l’ère Edo (1600- 1868) à partir de la ville impériale de Kyoto. Pourquoi particulièrement cette ville? Car c’est ici qu’il trouve ses racines et la ville lui dédie même des célébrations: le 9e jour du 9e mois commence l’un des plus grands festivals de Kyoto au sanctuaire Kamigamo.

Cette fleur connu un grand essor durant la période Edo, de nombreuses personnes se spécialisèrent dans sa culture et la création de nouvelles variétés de chrysanthèmes se développa. Certains exposaient leur production lors de « présentations » dans des auberges traditionnelles et dans des temples de Kyoto.
Le Kiku Matsuri (菊祭り – littéralement le festival des Chrysanthèmes) organise même des remises de prix pour ces créations.

On retrouve ces fleurs dans un autre festival: le Kiku ningyô (菊人形). Il consiste à vêtir des poupées de chrysanthème.

Rien qu’au Japon, il existerait plus de 350 variétés de chrysanthèmes, et plus de 20 000 dans le monde entier. La variété propre au Japon est le chrysanthème japonais, le “wagiku” (
和菊), qui se distingue du chrysanthème occidental, le “yôgiku” (洋菊). Après l’époque d’Edo (1603-1868), toutes les variétés de wagiku qui avaient été améliorées dans diverses régions de l’Archipel portèrent le nom de « chrysanthèmes classiques », ou koten-giku (古典菊). Ces fleurs peuvent avoir différentes couleurs et prendre de multiples formes.

Exemples de différentes variétés:

Le tomoe-nishiki, une variété classique améliorée dans la région de Kaga, réputée pour le magnifique contraste de couleurs de ses pétales.

 

Le chrysanthème d’Edo, ou edo-giku, une variété de koten-giku améliorée à l’époque d’Edo

 

Le kudamono-giku,  également appelé ito-giku, ou « chrysanthème fil », pour ses pétales tubulaires qui fleurissent tel un rayon, tout autour du centre de la fleur.

 

Nous retrouvons ici, la fleur qui apparaissait sur le blason de la Maison impériale, la variété ichimonji-giku à fleurs simples est également appelée gomonshô-giku.

 

Symbolique du Chrysanthème

Par curiosité j’ai regardé la symbolique de cette fleur en Asie et en Europe !

En Asie de façon générale, il est vénéré comme étant le symbole ultime du bonheur et de la bonne santé.

Au Japon, le chrysanthème jaune symbolise le soleil et la lumière (l’immortalité), il est même surnommé “La fleur d’Or”. La croyance populaire veut qu’un pétale de chrysanthème au fond d’un verre de vin vous apporte une vie heureuse et une bonne santé.

En Chine, le chrysanthème représente la noblesse et la durabilité, en plus du bonheur. En chinois, le nom de cette fleur signifie ‘l’essence du soleil’.

En France, Allemagne ou Belgique, vous le savez peut-être mais c’est la fleur que l’on pose sur les tombes le jour de la Toussaint. Elle est donc associée au deuil. Toutefois, les nouvelles variétés en fleurs coupées tendent à incarner plutôt la longévité et la joie.

Tags :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Confidentialité