Rubrique Ghibli – Le Folklore Japonais dans le Voyage de Chihiro

Posté le 27 août 2022 par Saya

Bonjour à tous et à toutes!

Je suis une grande fan du Studio Ghibli depuis petite et par cela, effectué beaucoup de recherches le concernant. J’ai toujours été fascinée par les thèmes abordés et le monde parfois imaginaire parfois réel que les réalisateurs nous ont présentés.

Je me suis décidée à lancer cette petite rubrique dans laquelle je délivrerai quelques informations que je trouve intéressantes.

 

Aujourd’hui, nous allons parler du folklore japonais. J’affectionne également tout ce qui concerne cette catégorie (yokai, esprit, traditions etc…). Et Hayao Miyazaki en particulier mais aussi un peu Isao Takahata nous ont plusieurs fois emmenés dans cet univers impressionnant.

Je vais commencer par celui qui combine le plus de présence représentant notre thématique journalière:

Le Voyage de Chihiro

Pour ceux qui ne connaisse pas ce film, rapide synopsis:
Nous suivons Chihiro, une jeune fille dont les parents déménage dans une nouvelle ville. Sur leur chemin, ils s’arrêtent par curiosité devant un tunnel. Celui-ci les emmènent dans une ville déserte. Malgré les demandes de Chihiro à ses parents pour partir, ils refusent. Le temps passe et sur les conseils d’un garçon, elle cherche ses parents pour partir mais s’aperçoit qu’ils ont été transformés en cochon. Essayant de retraverser le champs pour accéder au tunnel, celui-ci est devenu un lac. Alors coincée dans cette ville, qui est en réalité habité par des “esprits”, Chihiro se demande quoi faire…

Le mot “esprit” est assez vaste pour la langue japonaise. Ici nous allons plutôt parler principalement de “Kami” et de “Yokai”.
Kami: Pour résumé, ce sont des divinités de la religion shintoïste. Par contre, a prendre par des pincettes car un “kami” peut également représenter des éléments de la nature. Par exemple, Haku a des aspects de “divinité” car est l’esprit d’une rivière, elle était sa forme authentique.

Yokai: Regroupe toute les créatures mystique et surnaturelle comme des esprits, des fantômes, des démons etc. Il est possible de trouver des sortes de sous-catégories au mot Yokai comme Bakemono (ou Okabe) connu pour se métamorphoser régulièrement.

Cet univers est assez complexe et difficilement nuancé donc j’espère avoir réussi à être claire.

Pour le film, nous avons pas tout le temps l’exactitude de la “nature” des “esprits”. Je vais donc suivre les indications du film.

Nous pouvons les catégoriser en 3 principales parties:
-Les Différents Yokai que nous pouvons voir déambuler dans la ville et se baigner dans les bains.
-Les “esprits” travaillant dans les bains qui ont une apparence anthropomorphique.
-Les Rei, les ombres sans formes définies qui seraient des âmes perdues.

Parmi les habitants du palais des bains nous retrouvons:
. Les Kaeru-otoko: des hommes-grenouilles (les deux à droite)

D’après l’art book du film, ils occupent les postes de cuisiniers et surveillants des bains.
La grenouille à gauche est un esprit grenouille (vous vous y attendiez pas à celle la!). Il s’appelle Aogaeru (littéralement “grenouille bleue”).

. Les Yuna ou les Namekujionna (Namekuji Onna) littéralement les “femmes limaces”

Leur tête est allongée ce qui rappelle la forme des limaces. Elles s’occupent des “esprits” venant prendre un bain. Nous pouvons les voir tenir compagnie, accompagner, guider les différents clients.

. Un Tsuchigumo, un esprit-araignée. Vous l’avez bien compris, c’est de notre célèbre Monsieur Kamaji dont je parle.

Il alimente les chaudières avec les petites Susuwitari (noiraude dans la traduction française) que nous avons eu l’occasion de voir dans Mon Voisin Totoro. Ce sont des petites boule de suie “vivantes”, elles ne sont pas répertoriées comme étant des esprits mais plutôt des petits êtres.
Malgré notre attachement à l’égard de Mr. Kamaji dans le film, sa “famille” n’a pas une bonne réputation. Dans les premières légendes, il est un démon pouvant changer de forme pour mieux capturer ses proies dans sa toile. Le nom se répandit ensuite de manière générale aux yokai arachnéens. Mais comme ils étaient des “oni” (démon) à la base, il arrive d’utiliser le terme de Tsuchigumo comme d’un terme historique désignant péjorativement les clans renégats.

. Lin, qui accompagne souvent Chihiro serait une femme-belette.

En tout cas c’était l’idée originale mais au final elle ressemble plus à une femme de taille moyenne lambda.
Elles s’occupent du nettoyage et de la maintenance des bains.

Dans le bureau de Yubaba, en plus de son fils et de Yûtori (l’oiseau avec une mini tête ressemblant a Yubaba) il y a:
. Les Kashira Ils semblent être comme des sortes d’hommes de mains chargés du sale boulot. Ce trio nous pouvons le retrouver dans deux mythes japonais connus: Yokai Tsurube Otoshi & Rokurokubi de Lafcadio Hearn (que vous connaissez peut-être pour le livre Histoires de fantômes du Japon). Je pense faire un article dessus du coup je ne vous en parle pas ici.

. Les Shikigami. Ce sont des sortes de petits esprits en papier invoqués par un “Onmyoji”, un sorcier.

Ils sont utilisés pour espionner, traquer et voler. De plus, comme ils sont invoqués par magie, l’invocateur peut donc modifier un peu le sort comme par exemple en utiliser un pour se matérialiser. Ils peuvent avoir différentes formes, ici celle de poupées.

 

Ensuite, passons aux hôtes du palais des bains !

La plupart sortent de l’imagination de Hayao Miyazaki, comme lui même l’a dit: “Les dieux japonais n’ont pas une forme définie. On les retrouve dans les rochers, dans les colonnes ou dans les arbres. Mais ils doivent revêtir une forme pour se rendre au palais des bains.”

. Ôtori-sama 
Leur forme est imaginée par le réalisateur, ce sont des dieux-oiseaux ressemblant à des énormes poussins (plutôt mignon faut l’avouer). Mais nous trouvons des petites légendes parlant de Otori-sama mais pas forcément dans l’apparence à laquelle nous les trouvons dans le film. L’une est représenté par un aigle et l’autre un coq.

 

. Onama-sama


Ce sont des yokai originaire à la région d’Oga. Ils sonnent aux portes le 31 décembre, ils sont bien accueillis car portent chance ou ils effraient les enfants trop gâtés et fainéants!

. Kasuga-sama

Ce sont les premiers que Chihiro voit, d’abord seulement leurs masques et leurs capes apparaissent ensuite. Hayao Miyazaki se serait inspirés des danseuses d’un spectacle joué lors du festival Wakamiya Kasuga dans lequel elles arborent des masques rectangulaire.

. Oshira-sama

 

Cette “créature” aide Chihiro à trouver son chemin, nous pouvons dire qu’elle est attentionné et donc un “esprit” gentil. Il serait un dieu-radis au visage de navet et doté de radis daikon sur le visage. Hayao Miyazaki le dépeint comme étant une sorte d’ermite voyageur qui vient profiter du palais des bain afin de se reposer après un long voyage.
image de radis daikon pour ceux qui ne voyaient pas ce dont il s’agissait.

La traduction de “Oshirasama” ne donne pas grand chose en japonais: おしら様, nous pouvons prendre les premiers kanji おし se qui donne ‘recommander” ou “pousser” selon les traductions que j’ai trouvé.
Si une personne connaissant la langue passe ici, dites-moi en cas d’erreur.
Il est généralement considéré comme un “kami” de la région nord-est du Japon, il est associé à l’agriculture et à la production de vers à soie.
En faisant des recherche je suis tombée sur des informations comme quoi il serait le résultat de l’accouplement d’une femme avec un cheval et que selon une légende, lorsque Oshirasama se trouve dans votre foyer, vous ne pouvez pas manger de viande (East Asian Ecocriticisms: A Critical Reader, Kim, W). Mais je pense qu’il s’agit d’un autre “yokai” comme il ne ressemble pas du tout a celui que l’on voit dans le film.

Sa forme physique serait une branche de bambou ou de mûrier avec des traits peints à l’encre ou encore gravés. Rien à voir avec l’image d’un gros radis sur pattes qui nous rappelle davantage Totoro, la mascotte des Studios Ghibli.

trouvé sur le site: https://dailygeekshow.com/references-studio-ghibli-films/5/

 

 

 

 

 

 

trouvé sur le site: https://dailygeekshow.com/references-studio-ghibli-films/5/

trouvé sur le site: https://dailygeekshow.com/references-studio-ghibli-films/5/

 

 

 

 

 

 

 

Hop le petit easter egg au passage.

 

 

 

 

 

 

. Les Ushioni

 

Pour le coup, je les trouve nettement plus effrayant que tout les précédents ! Ils seraient des “yokai” à l’apparence bovine (taureau, vache) mais parfois ils sont représenté avec une tête de vache et le corps d’un démon ou d’une araignée.
Il possède une multitude de forme différente, par exemple, dans la ville d’Izumo, il est doté de cornes de bœuf et d’un corps de crabe, il habite au fond de la mer au pied des falaises…
Dans Le Voyage de Chihiro ils sont revêtus d’un kimono, un corps humanoïde et une tête ressemblant (plus ou moins selon mon avis) à une tête de boeuf. Malgré leur aspect terrifiant, la croyance déclare qu’ils éliminent les impuretés et les maladies de maisons. Pour cela, on leur dédie des statuettes protectrices notamment au temple Negoroji à Tekamatsu:

Ils ont également un festival qui leur est dédiés: Ushioni dans la ville Uwajima. Les créatures apparaissent en guise de symbole protecteur lors d’un rituel de purification. Les participants portent des ushioni à l’aspect de dragon:

 

. Les Tsukumogami

Sa traduction est “esprit de 99 ans”, aussi appelé “Obake” ils représentent une grande partie des “Yokai” du folklore japonais. Ce sont des objets qui prennent vie après avoir passé 99 ou 100 ans abandonné. Leur design dépend de l’objet d’origine.

Je n’ai pas réussi à trouver d’image pour vous les montrer mais on en voit quelque un, par ci par la. Je ne met pas le réverbère qui accueille et amène Chihiro jusqu’à la demeure de Zeniba car nous ne savons pas s’il s’agit réellement d’un Tsukumogami ou de la magie de la sorcière.

. Ryû
Pour finir et pas des moindres nous allons parler de Haku, ou plus précisément de sa forme de dragon.
Vous devez avoir remarqué que les dragons orientaux ont une forme différente des dragons européens. Ils n’ont pas d’ailes, possèdent des cornes et sont plutôt mince et long leur donnant une certaine élégance (je trouve).
Dans Le voyage de Chihiro, Haku a une apparence de dragon mais ressemble également à un serpent albinos.
Parlons de la symbolique. Le dragon représente la force, l’immortalité mais aussi la sagesse par son grand vécu. Le serpent blanc est considéré au Japon, comme étant le messager de la déesse Benzaiten, ou de façon plus large le messager des divinités. Mais il faut préciser que Benzaiten est celle qui est souvent représenté accompagné d’un serpent ou d’un dragon blanc. Son domaine est l’art, l’éloquence, la musique, la vertu, la littérature, la sagesse, la prospérité et la longévité. Elle est souvent représenté jouant du biwa.

trouvé sur le site : https://scarletexorcist.wordpress.com/2014/11/19/benzaiten-弁財天/

Mais concernant Haku, je pense que nous pouvons davantage le relier au messager d’une autre divinité: Ryujin, le roi dragon des mers. Il contrôlerait les marées et les courants marins, océans grâce au pouvoir de ses joyaux sacrés. Nous retrouvons l’aspect de l’eau, Haku étant l’esprit d’une rivière.

Les dragons orientaux sont classés par éléments (eau, feu, terre, air…) mais de façon globale, ils sont associés aux tempêtes, aux vents et aux eaux. Petit parallèle avec Les contes de Terremer où nous pouvons voir au tout début, deux dragons qui se battent et qui déclenchent par la même occasion une tempête mêlant donc les éléments air et eau.

Je pense faire un article sur les dragons, il y a énormément de légende intéressante qui alourdirait trop ici.

 

Et voila, c’est fini. J’ai essayé de spoiler le moins possible pour que tout le monde puisse lire l’article. J’espère§re qu’il vous a plu et que vous avez appris des nouveaux éléments !


Source:
Marta Garcia VILLAR, Voyage avec Chihiro, Ed. Ynnis, coll. Ma petite bibliothèque Ghibli, 2022.
Sachiko KASHIWABA, La Cité des brumes oubliées, Ed. Ynnis, 2021.
M. LEADER, J. CUNNINGHAM, Le Studio Ghibli: Le guide de tous les films, Ed. Gründ, 2021

https://scarletexorcist.wordpress.com/2014/11/19/benzaiten-弁財天/ 
Wikipedia pour des petites informations et des images
Et les sources indiquées sous les images


 


Warning: Undefined variable $aria_req in /home/chibinek/public_html/wp-content/themes/NihonCult/comments.php on line 15

Warning: Undefined variable $html_req in /home/chibinek/public_html/wp-content/themes/NihonCult/comments.php on line 15

Warning: Undefined variable $html5 in /home/chibinek/public_html/wp-content/themes/NihonCult/comments.php on line 18

Warning: Undefined variable $aria_req in /home/chibinek/public_html/wp-content/themes/NihonCult/comments.php on line 18

Warning: Undefined variable $html_req in /home/chibinek/public_html/wp-content/themes/NihonCult/comments.php on line 18

Warning: Undefined variable $post_id in /home/chibinek/public_html/wp-content/themes/NihonCult/comments.php on line 24

Warning: Undefined variable $post_id in /home/chibinek/public_html/wp-content/themes/NihonCult/comments.php on line 24

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Confidentialité