Manifestation Shibuya

「Blessé par des policiers」Manifestation à Shibuya

Posté le 30 mai 2020 par Shuta

Aujourd’hui (30 Mai), environ 200 personnes ont manifesté devant la gare de Shibuya à cause d’une agression de policiers envers un homme Turque âgé de 33 ans; qui a été blessé au cou.

La manifestation à eu lieu suite à une vidéo diffusée et partagée sur internet en citant “Ne discriminez pas les étrangers”, devant le poste de police de Shibuya :

La personne blessée est un Kurde de Turquie. Il est arrivé au Japon il y a 15 ans et travaille dans un restaurant, il a donc obtenu un visa de résident permanent. Le 27, l’homme a déposé plainte auprès du procureur du district de Tokyo, contre les 2 officiers qui l’auraient agressé. La victime à déclaré au journal quotidien Mainichi (毎日) :

Je n’ai fait aucune infraction de la circulation, mais j’étais terrifié simplement parce que je suis étranger. Donc comme je suis étranger, est-il normal d’être violent sans écouter mon histoire ?

Selon la plainte, le 22 mai vers 15h30, la victime conduisait une voiture de tourisme et est passé devant la voiture de police qui était arrêtée devant la gare JR de Ebisu, il a tourné à gauche sur Meiji-Dori puis la voiture de police roulait après elle en ayant sonné la sirène pour lui ordonner de s’arrêter.

L’officier de police a demandé à l’homme descendu de la voiture “Je veux regarder à l’intérieur de la voiture.“, cependant, la victime a refusé car elle avait un rendez-vous chez le dentiste. Après ça, deux policiers ont saisi les bras de l’homme, tenu son cou et tiré au sol. Il a été blessé au cou, les jambes et le flanc.

La vidéo a été tournée par un ami de la victime qui était dans la voiture. La victime dit : “Je n’ai rien fait”, “Ne touchez pas”, “Écoutez-moi !”, l’officier de police hurle à l’homme : “Me cherche pas !”. L’homme était assis par terre le bras suspendu autour de son cou.

Selon l’homme, une trentaine de policiers ont débarqués sur les lieux. Le carton dans le coffre à été déchiré et le contenu du sac vérifié, puis ils ont laissé partir l’homme tel quel.

La victime a expliqué :

Je ne fuyais et ne me déchaînais pas. J’ai été étranglé et j’ai dit : “Je ne peux plus respirer”. Il m’a lâché seulement quand il a réalisé que mon ami filmait.”

Un homme (28 ans) présent à cette manifestation a déclaré :

Ils violentent des gens qui n’ont rien fait, sans aucune justification. La discrimination étrangère par la police est inacceptable.

 

>>> Article original édité par M. Ida Jun 【井田純】

On aime tous le Japon et c’est un pays magnifique. Mais il y a comme partout, certaines choses qui restent obscures…
J’espère que cet article vous aura plu ! J’étais personnellement présent au début de la manifestation qui, je dois avouer, m’a surpris.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Confidentialité