Chihayafuru (S1)

Posté le 3 août 2019 par Saya
Synopsis

L’histoire montre trois personnages à deux âges différents. Nous voyons ainsi la Genève, pour ainsi dire, et le présent.

Ayase Chihaya est une jeune fille de primaire voit sa vie changer où Wataya Arata est transféré dans son école. Il lui transmettra sa passion : le “Karuta”, un jeu de carte japonais. Taichi, un autre garçon se joint à eux, et forment ainsi une équipe.
Malheureusement chacun allant dans un collège différent, ils se perdent de vue. Chihaya espère pouvoir se retrouver grâce au Karuta.
Quatre années ont passées, Chihaya est maintenant une lycéenne de 15 ans, bien déterminée à créer un club de Karuta. Elle retrouve Taichi, faisant parti du même lycée. La jeune fille va partir à la recherche de trois autres membres, permettant d’officialiser le club.

Et qu’est devenu Arata depuis tout ce temps ? Pour savoir, il faut regarder l’anime ! :v

Nom complet :
ちはやふる
Genres :
Type :
Pays d'origine :
Japon
Auteur :
Suetsugu Yuki
Année de parution :
2013
Tomes :
27
Année de production :
2011
Durée :
22 min
Réalisateur :
Asaka Morio
Scénariste :
Kakihara Yuko, Kato Ayako, Kawashima Sumino, Moriyama Akemi, Suzuki Satoshi, Takayama Naoya
Compositeur :
Yamashita Kosuke
Character Designer :
Hamada Kunihiko
Studio :
Madhouse
Classification :
10 ans et +
Seiyuu : Seto Asami

Chihaya était dans la même école primaire que Arata et Taichi. C’est d’ailleurs grâce à Arata qu’elle a commencé à jouer au karuta.
Elle souhaite devenir “La Reine”. Elle possède une ouïe très développée et excelle dans la vitesse.
Chihaya est aussi connue pour sa beauté, étant la petite sœur d’une mannequin, mais son caractère impulsif et un peu étrange lui a valu le surnom de “beauté gâchée”.

Seiyuu : Miyano Mamoru, Takagaki Ayahi (Enfant)

Taichi était dans la même école que Chihaya et Arata. Amoureux de Chihaya, il était au début jaloux de Arata mais finissent par s’entendre. Après le départ d’Arata, il abandonne le karuta.
Il se retrouve dans le même lycée que Chihaya, le lycée Mizusawa. Celle-ci va tout faire pour qu’il reprenne le karuta et ils vont finir par créer un club.
Taichi est un très bon élève, ayant toujours la pression à cause de sa mère.  Il a une mémoire exorbitante ce qui fait de lui un bon adversaire au Karuta.

( Il a beaucoup de succès avec les filles! )

Seiyuu : Hosoya Yoshimasa, Terasaki Yuka (Enfant)

Arata fut transféré dans l’école de Chihaya et de Taichi. A cause de son accent et de sa pauvreté, il a du mal à s’intégrer et est source de moquerie, mais il finit par devenir ami avec Chihaya, et lui fait connaître sa passion pour le karuta qu’il a lui-même connu grâce à son grand-père, un maître de karuta.
A la fin de l’école primaire, il quitte ses deux amis et retourne à Fukui pour s’occuper de son grand père malade. Mais celui-ci meurt et il perd toute envie de jouer au karuta.
Chihaya et Taichi feront tout leur possible afin de le re-motiver et reprendre le Karuta.

Seiyuu : Kayano Ai

Kanade, rapidement surnommée Kana par Chihaya, étudie dans le même lycée que cette dernière et Taichi. D’abord membre du club de tir à l’arc, elle rejoindra finalement le club de karuta à une seule condition : que les matchs officiels soient disputés en hakamas.
En effet, Kana aime les kimonos traditionnels plus que tout. Elle avait d’ailleurs choisit le tir à l’arc car les entrainements se font en hakama.
Elle est très attachée à la signification des Cent Poèmes (Hyakunin Isshu) ainsi qu’à leur histoire. Elle mémorise souvent les cartes grâce à cela. Mais n’avait jamais pratiqué réellement le Karuta jusqu’à présent.

Seiyuu : Nara Toru

Chihaya lui a rapidement donné le surnom de Nikuman. Depuis, tout le monde l’appelle ainsi à l’exception de Taichi qui l’appelle par son nom de famille : Nishida.
Il rencontrera pour la première fois Arata, Chihaya et Taichi dans leur jeunesse au cour d’un match de leur association.
Après avoir affronter Arata et perdu, il fut dégouté de ce sport. Taichi, étant lui même jaloux des capacités de Arata, arrivera à le convaincre de les rejoindre au club de Karuta du Lycée.
Même s’il avait abandonner le karuta de compétition, il reste un joueur de classe B, comme Taichi, et est donc relativement fort. La Classe A, étant la meilleure.

Seiyuu : Yonaga Tsubasa

En première année, il est dans la même classe que Chihaya. Il incarne le personnage type de travailleur acharné, toujours isolé des autres, restant seul à son bureau. Il est d’ailleurs le meilleur élève de l’école après Taichi, ce qui fait qu’il le considère comme son plus grand rival.
Chihaya souhaite qu’il rejoigne le club pour son intelligence. D’abord très sceptique, il provoquera Chihaya et Taichi pour qu’ils fassent une partie avec les cartes retournées. Souhaitant le convaincre, il s’exécuteront et Taichi parviendra à vaincre Chihaya grâce à sa mémoire exceptionnelle.
Au début écœuré par les capacités de son rival, il finira par rejoindre le club.

Malgré ses qualités, il a un gros manque de confiance en lui qui le tourmentera bien des fois !

Seiyuu : Fujita Toshiko

Elle est la prof d’Education physique du lycée. Elle est également responsable du club de Tennis & du Karuta.
Prenant, au début le Karuta très peu au sérieux, elle ne passera pas beaucoup de temps dedans, se consacrant au tennis. Mais après avoir vu Chihaya et les autres jouer, elle s’investira de plus en plus dans le club, accompagnant les étudiants à l’Omi Jingu notamment.

Seiyuu : Ishizuka Unsho

Il est le responsable de l‘association de Karuta Shiranami et est, à ce titre, le mentor de Chihaya et Taichi. En dehors de l’association, il est médecin.

Il rencontre Chihaya et Taichi grâce à Arata, qui les amènent à l’association. Le professeur Harada sera ravi d’avoir de nouveaux adhérents, d’autant que les associations de karuta peinent à recruter de jeunes joueurs.
Il verra rapidement le potentiel de ses jeunes élèves et entrainera Chihaya durant ses années de collège.

Malgré le fait que Chihaya soit moins présente à l’association car, s’entraine au lycée, c’est vers lui qu’elle se tourne lorsqu’elle à besoin de conseil.

 

=> Mangaka : Suetsugu Yuki

=> Traducteur : Fédoua Lamodière

=> Éditeur VO : Kodansha

=> Éditeur VF : Pika (Pika – Shojo)

=> Prépublié dans : Be Love

Nb volumes VO : 41 (En cours)

Nb volumes VF : 27 (En cours)

Oui! c’est beaucoup plus long qu’on ne pourrait le penser!
Et la Saison 1 regroupe très peu des livres.

Opening: 

=> Titre: Youthful 
=> Interprète / Paroles / Compositeur : 99RadioService 
=> Rap : Fujii Takeshi

 

Ending: 

=> Titre: Soshite Ima 
=> Interprète: Seto Asami ( Seiyuu de Chihaya )
=> Paroles / Compositeur / Arrangements: shinya  (Donten ni Warau, Gatchaman Crowds…)

 

Il y a 3 films Live.
Le premier : dure 1h51
Le deuxième 1h58 et le troisième 2h08
Ce sont des adaptations, ils suivent le début du manga mais ça prend une autre tournure au fur et à mesure.

Alors.. que dire?!
Cet anime est magnifique, niveau lyrisme, poésie, animation des petits “effets spéciaux”. Il retranscrit parfaitement le mélange entre le Karuta sportif et poétique. Les épisodes sont ainsi parfois centrés sur les capacités physiques notamment la vitesse hallucinante de Chihaya et de la Reine, parfois centrés sur les Haïku avec Ôe qui nous explique la signification de certains poèmes.
Les personnages sont bien développés, et très attachants! Je me suis personnellement attachés à des personnages tertiaires appartenant à d’autres écoles, qu’ils croisent au cours de leur tournois.
Taichi est très intéressant car il porte un masque. Il a l’air fort, il est intelligent, il a du succès et pourtant il a un grand manque de confiance en lui ! Il est, au début, un des personnage avec le plus faible mental! Nous suivons avec impatience son évolution.
Arata est un peu effacé pour cette première saison, qui le montre en grande déprime.
Chihaya est comme une sorte de bourrasque de vent, un genre de tempête qui bouscule tout sur son passage et qui peut s’arrêter d’un coup brusque. C’est aussi une élève en apprentissage, malgré le fait qu’elle soit bien classée, elle perfectionne son style tout au long.

Ce ne sont pas des professionnels sans défauts que nous suivons mais des personnages humains en pleine évolution et adolescence.

17 / 20

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Confidentialité