Le monde de Ran

Posté le 5 mai 2019 par Saya
Synopsis

Nous sommes dans le Japon moderne mais fantaisiste. En effet, la magie, et certaines créatures de contes existent réellement. Dans ce manga nous suivons principalement une famille: les Uruma, une famille très reconnue de sorciers. La mère, Shizuka est une puissante sorcière qui protège le monde. Il se trouve que cette dernière n’est que très peu souvent à la maison à cause de son importante fonction; c’est donc le père, Zen, qui s’occupe de leurs enfants. Il est lui-même un Tengu très respecté parmi les siens. Jin, l’aîné, doit souvent faire attention à sa petite sœur Ran qui est une véritable casse-cou qui n’en fait qu’à sa tête ! Ran, est comme indiqué dans le titre, l’héroïne principale de cette histoire. C’est donc, le récit d’une petite fille, un peu trop pressée de devenir adulte, rencontrant pour la première fois de nombreux sentiments qu’elle ne comprend pas, dans un monde difficile qu’est celui de la magie et des adultes.

Nom complet :
乱と灰色の世界
Genres :
Type :
Pays d'origine :
Japon
Auteur :
Irie Aki
Année de parution :
2016
Tomes :
7
Classification :
16 ans et +

Il s’agit du personnage principal. Elle est la fille d’une grande sorcière. Elle possède donc, elle aussi, par la génétique de très grands pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas toujours. Ran est une enfant mais elle veut devenir adulte. Elle se transforme donc en une version d’elle même beaucoup plus âgé physiquement, dès qu’elle porte une certaine paire de basket.

Voici donc sa version en adulte, c’est également celle que l’on voit sur la plupart des couvertures.

Elle a le même âge ou à peu près que Ran. Elle intégrera son école en cours d’année. C’est également une puissante sorcière, mais à contrario de Ran, elle maitrise avec une dextérité quasi parfaite son pouvoir.

Il fait partie de la classe de Ran. Il s’amuse souvent à la brimer, mais il a en réalité un très bon fond.

Jin, est le grand frère de Ran. Il ont un grand écart d’âge puisqu’il est au lycée alors que sa sœur au primaire. C’est un garçon très attentionné et attentif notamment envers sa sœur, qui lui cause bien des tracas.

La mère est la sorcière la plus puissante du monde. Elle protège notre monde et celui des “sorciers” en scellant par son pouvoir une porte qui s’apparenterait à une sorte de boîte de pandore. C’est une femme très aimante envers son mari et ses enfants qu’elle ne voit malheureusement que très peu. Son pouvoir est tellement grand, que lorsqu’elle l’utilise, il peut paraître très excessif.

Le père est dernier membre de la famille Uruma. C’est lui qui a éduquer Jin et Ran, en l’absence de leur mère. C’est un père attentionné, un peu papa poule sur les bord envers sa fille. C’est également une personne tout aussi populaire que sa femme dans “l’autre monde”. Malgré l’apparence d’une personne commençant à se faire vieux, il demeure très puissant, et prouvera sa force plus d’une fois.

Personnage gentil seulement avec Ran et ses proches. Il est très attaché à notre héroïne, mais ne l’a connait que sous sa forme d’adulte. Outarou est riche, c’est un vrai coureur de jupons malintentionné, mais il cache à Ran cette partie de sa personnalité. C’est un personnage très important dans le déroulement de l’Histoire.

Tamao est une grande sorcière qui ne possède aucun pouvoirs. Pourtant beaucoup semble la craindre, Zen en fait partie. Shizuka lui demande d’être le professeur de sa fille, afin qu’elle puisse maîtriser ses pouvoirs sereinement.
Elle est bordélique et paresseuse. Elle prend son rôle de professeur comme une obligation envers Shizuka.
Nio l’adore.

Les Sumeragi sont une famille extrêmement puissante dans l’autre Monde. Elles sont toutes sous les ordres de Shizuka. Elle viendra dans une partie du manga habiter chez les Umaru et intégrera le même lycée que Jin. C’est une fille très chaleureuse, un vrai amour. C’est également une sorcière puissante.

Le monde de Ran, est comme vous l’aurez compris un Seinen! J’ai donc mis 16 ans et plus, mais si vous êtes assez mature et que vous avez l’habitude de lire, 14 ans peut suffire!

Irie Aki est une illustratrice et mangaka, toujours en activité. Je trouve son style très raffiné et magique dans tout les sens du terme!
Son premier manga est L’école Bleue (4 tome sortis, terminé). Elle n’a fait que 5 manga, seulement deux ont été traduit en Français.

Je m’attaque à du lourd car le manga que je vous présente est à la troisième place dans mon top de manga préféré!

Tout d’abord l’histoire: Comme vous pouvez le voir avec les nombreux genres donnés dans la fiche technique, il regroupe beaucoup d’éléments différents pour une histoire en 7 tomes seulement. Le scénario n’est pas si complexe que ça ! Mais que d’émotions! Niveau relationnel, vous n’allez pas vous ennuyer! Relation familiale ou amoureuse ou même amitié, tout y passe. Ran est tellement innocente, tellement jeune, spectateur de son histoire, on a envie d’intégrer le manga pour la guider vers la bonne voie.
Le monde est très vite intégré naturellement. Les explications sont précises et concises. Exactement ce qu’il faut.
Les personnages sont tous bien développés, ils ont tous leurs propres caractères, et tous ont leur petit flash back explicatif intéressant. Même si Ran demeure le personnage phare, les autres ne sont pas moins oubliés ni effacés par elle.
Les dessins sont magnifique! Bien proportionné, son style est très fin, la magie est retranscrite parfaitement. Tout les personnages sont bien distincts les uns des autres. Une touche de Ecchi est présente dans de nombreux chapitres, un peu de fan service comme on l’appelle, mais il passe sans problème dans ce manga.
C’est un manga en grand format, les planches sont donc plus grande, et la mangaka en joue, lisez le et vous comprendrez ce que je veux dire!

20 / 20
Tags :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Confidentialité