Secret service: Maison de Ayakashi

Posté le 27 janvier 2019 par Yamiku
Synopsis

On suit l’histoire de Ririchiyo Shirakiin une fille qui a la mauvaise manie d’être mauvaise langue avec les autres. Elle décide de déménager dans la résidence des Ayakashi qui a la  mauvaise réputation d’être habité par des monstres. Alors qu’elle emmène ses affaires jusqu’à son appartement, elle fait la rencontre de Sôshi qui n’est autre que sont nouveau garde du corps et qui la sauvera le soir même de cambrioleurs malchanceux car les résidents sont en réalité des Yôkai.

Nom complet :
妖狐×僕SS, Inu Boku Shīkuretto Sābisu
Genres :
Type :
Pays d'origine :
Japon
Auteur :
Cocoa Fujiwara
Année de parution :
2009
Tomes :
11
Année de production :
2012
Épisodes :
13
Réalisateur :
David production
Scénariste :
Cocoa Fijiwara
Studio :
David Production

A 1ère vue désagréable et arrogante se cache une fille douce et très émotive. Elle ne sait pas comment interagir avec les autres à cause de son manque d’intégration et de son rang car les gens ne voient en elle que sa richesse. Son séjour dans la maison Ayakashi lui permettra de mieux s’entendre avec les gens et devenir indépendante, mais aussi rencontrer son ami de lettre avec qui elle se réfugiait dans des lettres manuscrites étant son seul refuge.

Yôkai : Oni (鬼 => Ogre)

Il est le garde du corps de Ririchiyo attribué à la résidence. Il est totalement soumit à cette dernière qui ne veut pas de lui. Elle lui demande qu’il se respecte en tant qu’homme et non comme un chien. Il cache un lourd secret datant son enfance. Avant d’être le servant de sa petite protégée, il a été aussi le servant de Kagerô.

Yôkai : Kitsune (狐 => Renard)

Elle est d’un tempérament calme et dans la lune mais elle est plus intelligente qu’on le pense. Elle sera la 1ère véritable amie de Ririchiyo avec Banri dont elle est amoureuse sans pour autant le cacher. Quand elle était jeune, elle est devenue très en colère devant ses amis et s’est transformée sous sa forme Yôkai devant eux. A cause de cela, elle reste constamment calme. Son garde du corps est Kagerô shôkiin qui a un caractère totalement opposé, ce qui donne d’ailleurs un contraste complètement hilarant.

Yôkai : Gashadokuro (がしゃどくろ => Squelette Affamé)

Amis de Karuta mais il est aussi amoureux d’elle, il cherche par tous les moyens à devenir plus fort pour protéger ceux qu’il aime. Il pense se comporter comme une racaille mais peu importe ce qu’il fait, il donne l’impression qu’il est juste gentil, ce qui est le cas. Depuis qu’il est jeune, il connaît Sôshi, Kagerô et son garde du corps Zange qui passaient leur temps à le taquiner à cause de sa forme de Yôkai faible.

Yôkai : Mamedanuki (豆狸 => Tanuki un peu… spécial ! Allez vous renseigner.)

Voisin depuis l’enfance de la famille Shirakiin, il protège de loin Ririchiyo et il est certainement la personnes qui la connait le mieux. Les gens ont peur de lui à cause de son apparence et de son tatouage, à cause de ça, il est souvent prit pour une racaille alors qu’il n’a rien demandé (Banri lui demande d’ailleurs comment il fait alors qu’il ne fait rien pour l’être). Il laisse paraître un certain crush pour Nobara, qui est son garde du corps, avec qui sa relation est complexe dû au dégout de celle-ci pour les hommes.

Spoiler

Yôkai: Ittan-Momen (一反木綿 => Rouleau de coton)

Elle est très sportive et adopte une hygiène de vie pour garder une bonne santé. Elle est la garde du corps de Renshô avec qui elle s’entend bien, seulement, elle éprouve un dégoût profond pour les hommes bien qu’on n’en sait toujours pas la raison. Mais si elle doit détester un homme plus que tout, ce serait Kagerô. Elle a pour manie d’être extrêmement perverse avec tout ce qui est en rapport avec les filles mais surtout avec Ririchyo et Karuta. Son mot fétiche est ” MANIAC” (メニアック => Meniakku pour la version japonaise) qui correspond a la perfection selon ses penchants. Un bonus dans le volume 2 en parle plus en profondeurs.

Yôkai : Yuki-Onna (雪女 => Femme des neiges)

Prétendant de Ririchiyo et secret service de Karuta. Il a pour hobby de trier les gens en 2 catégorie, S & M (Sado et Maso). Il aime regarder les gens de haut et se sentir supérieur. Il aime aussi voyager et apporter des souvenir mais ils sont jamais en rapport avec le voyage en questions et son souvent vite jeté par les résidents, surtout par Nobora qui le déteste et le trouve dégoûtant. Il était par le passé le maître de Sôshi sous la demande de la mère de Kagerô et c’est pour cela qu’il se battent entre eux de temps à autre.

Yôkai : Oni (鬼 => Ogre)

Zange est le garde du corps de Banri. Il est très joueur et aime bien embêter Banri et Ririchiyo. Son bandeau lui sert à cacher son troisième œil situé sur son front, même si il en a une centaine sous ça forme de Yôkai, mais si il en abuse, il peut en mourir. On peut aussi noter qu’il ne peut pas décider quel souvenir, ni future voir et que c’est une capacité qu’il trouve terrifiante.

Yôkai : Hyakume (百目 => Yôkai aux 100 yeux)

Le manga est dessiné et écrit par Cocoa fujiwara. La publication débute en 2009 et édité chez nous en même temps que l’animé en 2012 chez Kurokawa.

Les couvertures changent de couleurs 1 fois sur 2, c’est à dire, une fois rose et une fois jaune. Elles sont toujours sur un fond noir à contrario du dernier volume qui est sur un fond blanc et qui est plus épais. Les couvertures mettent en scène les duos de gardes du corps et résidents.

Il y a au total 49 chapitres regroupés dans 11 volumes au total, ainsi qu’un guide book sur les infos du manga et les personnages.

L’anime reprend les 10 premiers chapitres du manga (pile au milieu du premiers arc).

Il est dirigé par le studio David Studio et sort en 2012. Il est dit que l’animé n’a pas pu voir sa fin suite au décès de l’auteur.

Il y a un total 13 épisodes et 2 OAV et aucune suite de prévue pour le moment.

C’est un manga dont j’ai pris énormément de plaisir à lire et à relire (d’ailleurs je vous conseille de faire une 2ème relecture). Je me suis vraiment sentis impliqué dans la série, les personnages sont tellement vivant que je me suis sentis très proche d’eux. Tout au long de l’histoire, on se demande si Ririchiyo va réussir à mieux s’intégrer, qui est vraiment Sôshi, et surtout les scènes extrêmement drôle comme sérieuse accroche le lecteurs à vouloir lire la suite. On s’attache vraiment aux personnages. Une lecture que je vous conseille grandement sans hésitation.

18 / 20

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Confidentialité