The Promised Neverland (S1)

Posté le 12 avril 2019 par Yamiku
Synopsis

L’histoire se passe à l’orphelinat Grace Field House et sera centré sur Emma et ses amis. Les enfants vivent dans un espace plein d’amour avec leur mama, Isabella, qui  les considèrent comme ses propres enfants. Mais un soir, Emma et l’un de ses amis Norman vont découvrir qu’ils sont au final considérés comme du bétail et qu’au moment venu, ils seront livrés aux démons. C’est alors qu’ils décident d’essayer de trouver un moyen de s’échapper avant qu’il ne soit trop tard.

Nom complet :
約束のネバーランド | Yakusoku no Neverland
Genre :
Pays d'origine :
Japon
Auteur :
Kaiu Shirai et Posuka Demizu
Année de parution :
2016
Tomes :
12
Année de production :
2019
Épisodes :
12
Réalisateur :
Mamoru Kanbe
Scénariste :
Toshiya Ono
Compositeur :
Takahiro Obata
Studio :
CloverWorks
Classification :
+12

De caractère enjoué et d’une capacité physique hors paire, elle est adoré de tous et s’amuse au quotidien à l’orphelinat. Alors que Conny, une autre enfant de l’orphelinat, est en route vers sa nouvelle maison. Elle décide vite de la rattraper au portail, pour lui rapporter son lapin en peluche, même si cela est interdit, accompagné de l’un de ses amis Norman. Ainsi, ils apprennent la vérité et pourquoi aucun enfants partis ne donnent des nouvelles depuis leur départ. Elle fait parti des élèves obtenant les scores maximums à chaque test.

Mystérieux, un peu froid, il est très intelligent et plein de connaissances. Il parle peu avec son entourage sauf avec Emma et Norman avec qui il est sûr d’être compris. On le retrouve souvent lire au pied d’un arbre tout en observant les autres enfants jouer. Il fait partit lui aussi des élèves qui arrivent à avoir le maximum des points aux examens.

Tout comme Emma et Ray, il arrive à la perfections a avoir les plus hautes notes à tout les examens quotidiens. Il a un esprit très lucide et très analyste. Il découvre l’envers du décors en même temps qu’Emma. Il ressent des sentiments très fort pour cette dernière qui s’apparentent à de l’amour.

Les enfants l’appellent tous maman et elles les considère vraiment comme ses enfants et fait tout pour qu’ils soient heureux. Elle leur cache la vérité et suspecte l’un des enfants (Emma et Norman) d’avoir franchit le portail le soir de la livraison de Conny, car elle y a trouvé le lapin en peluche de Conny près de la camionnette de marchandise des démons.

Appelée par Isabella pour s’occuper des enfants, avec qui elle sera très rapidement appréciée, pendant que la mère mène son enquête par rapport aux enfants qui ont découvert la vérité.

Elle est obsédée par son rôle de mère et éprouve une haine contre Isabella, mère réputée dans le milieu, et fera tout pour essayer de la remplacer en essayant de doubler Isabella dans l’enquête des enfants qui connaissent la vérité.

Kaiu Shirai écrit et envoie ses premières ébauches en 2013 et trouve son dessinateur Posuka Demizu, entre temps, pour enfin pré-publier pour la 1ère fois dans le weekly shônen jump en 2016.

Il est édité au Japon chez les éditions Shueisha et en France par Kase.

Le premier volume en France a connu une édition spéciale avec une double couverture dont l’une d’elles est la couverture originale et l’autre dessinée par Benjamin Lacombe (écrivain et dessinateur français de BD et de livres jeunesses).

Le manga est actuellement en cours de partution.

La saison 1 de l’anime suit l’arc de l’évasion et comprend du chapitre 1 jusqu’au chapitre 37 étalés sur 12 épisodes.

Une 2ème saison est prévue courant 2020.

L’opening “Touch Off” est interprété par Uverworld (C’est le même groupe qui a fait les openings de D.Gray Man).

L’animé a été réalisé par Mamoru Kanbe et écrit par Toshiya Ono au sein du studio d’animation CloversWorks. Kazuaki Shimada s’est occupé du Chara Design et les bandes  originales sont composées par Takahiro Obata.

Il est disponible sur la plateforme Wakanim (licencié) en France et sur les plateformes Crunchyroll et Hulu en Amérique du nord.

C’est vraiment un très bon animé dans tout les points. Entre le suspense, les OST qui nous mettent dans l’ambiance un peu stressante et le charadesign qui passe d’un style classique à un style qui paraît plus sombre; par exemple, la manière dont Emma et ses amis voient Isabella évoluer tout le long de l’histoire de plus en plus sombre. On ne peut que passer un bon moment.

On s’attache très facilement aux personnages et j’ai eu un pincement au cœurs à l’épisode 12.

Le seul défaut qui est ensuite devenu un véritable plaisir à chaque épisode : l’opening. J’ai vraiment eu du mal au début car je le trouvais trop Shounen (même si oui c’en est un) et pas assez sombre. Seulement, à force d’avancer dans l’histoire, je me suis dit que ça aurait pu être un peu plus sombre mais au final c’est très bien comme ça.

18 / 20
Tags :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *